Les Amis de Pesselières Vie de l'association Notre village Actualités Contact

Samedi 11 juillet 2020

Une pivoine en arbre à Pesselières


 Plantée il y a 8 ans à Pesselières, une pivoine en arbre (Romneya coulteri) est actuellement en pleine floraison. Sa toute première !

 Elle est visible de la rue dans le jardin situé 5 route des Margots. (Photos : G. Millérioux)

Lundi 13 juillet 2020

Blanche, jaune, blanche, jaune, blanche…


  Sur ces fleurs d’Onagre, il y a une araignée. Vous peinez à la voir ? C’est normal c’est fait exprès !

 Cette araignée est une Thomise variable (Misumena vatia), elle a la capacité d’adopter la couleur de la fleur sur laquelle elle se trouve.

  Ce camouflage augmente ses chances d’attraper un insecte butineur et puis… finie la corvée quotidienne de réparation de la toile !

  Normalement blanche, la Thomise devient jaune sur une fleur jaune. Si elle retourne sur une fleur blanche, il lui faudra 24 heures pour se débarrasser du pigment jaune. Les autres couleurs ? La Thomise ne peut pas encore, juste une discrète teinte verte si nécessaire… Il faudra attendre quelques centaines de milliers d’années pour la voir rouge sur une des roses de Pesselières. Les 2 photos ont été prises en juillet 2020 à Pesselières.

Vendredi 17 juillet 2020

Parution du numéro 59 du Journal de Pesselières


Au sommaire de ce numéro

Sérotine y es-tu ?

Confinés à  Pesselières

Rosiers de Pessié

Conseil d’ornitho

L’feu follet

Vocabulaire du Berry

Courrier des lecteurs

Nécrologie

La Grande Bardane

Mûriers à découvrir

Recette : Craquant, croquant

Concert à Pesselières

le samedi 22 août 2020

Samedi 17 juillet 2020

Le jardin de Joëlle


  Le numéro 59 du Journal de Pesselières a publié une photo des Acanthes du jardin de Joëlle. Voici trois autres photos également prises dans son jardin de Marmagne.

Le figuier, couvert de fruits

Le cerisier… qui est né à Pesselières.

Delphine, fille de Joëlle et Jacky Girard, en pleine récolte !

Le rosier

(Guirlande d’amour)

planté par Louis

et Jacky Girard

Mercredi 22 juillet 2020

Des (bonnes) nouvelles de nos faucons


  La nichée de faucons que nous avons évoquée dans les publications du 20 juin et du 2 juillet se porte bien.

  Irène a pris la photo ci-dessous le 8 juillet, voici son commentaire : « Ils grandissent, vivent près de leur lieu de naissance sur les grands arbres du jardin; depuis une semaine tout le monde a quitté le nid.

  Les voici, tous les trois, à la tombée de la nuit, attendant la becquée que les parents continuent de donner. »

Jeudi 2 juillet 2020

Ils grandissent, ils s’emplument.


  Fin juin 2020, suite des aventures des faucons de Fortbois.

  Il reste trois jeunes à des stades de croissance différents.

  Ils ont perdu leur duvet et commencent à revêtir leur livrée d’adultes, premiers vols d’essai vers les arbres voisins où les adultes viennent les nourrir. (Photos d’ Irène)